Convertir une édition classique en blocs Gutenberg

Transformer une publication créée avec l’éditeur classique en publication gérée en blocs par le nouvel éditeur Gutenberg nécessite juste un peu de méthode et de temps.

C’est la solution lorsqu’on souhaite modifier un ancien article rédigé avec l’éditeur classique, tout en évoluant vers Gutenberg qui devient L’éditeur WordPress.

Accéder à un site WordPress via un smartphone Android

Il existe  plusieurs façons d’accéder à un site WordPress depuis son smartphone : avec un navigateur, grâce à une application ou en utilisant une « Progressive Web App ».

Cette dernière solution permet d’accéder au site depuis une icône placée sur l’écran d’accueil, comme avec une application. La différence essentielle tient au fait qu’on ne peut pas utiliser les ressources spécifiques du smartphone : localisation, appareil photo…

Découvrir Gutenberg dès maintenant

« Gutenberg » est le nom du nouvel éditeur d’article de WordPress qui remplacera l’actuel éditeur en avril 2018. La grande nouveauté est qu’il fonctionne avec des blocs (de textes, d’images…) que l’on positionne dans la page éditée.

Dès maintenant, une extension permet de l’installer pour vérifier qu’il n’y a pas d’incompatibilité avec le thème ou les autres extensions utilisées et pour se familiariser avec son mode de fonctionnement.

Il est aussi possible de manipuler Gutenberg en accédant à un site de test.

Dupliquer un site WordPress en local par copie de la Base de Données

Dupliquer un site WordPress de production vers une plateforme de développement local WampServer permet de tester les modifications plus rapidement et plus sûrement que sur le serveur distant.
Les modifications validées localement peuvent être reportées sur le site de production en évitant de le rendre indisponible suite à une erreur de programmation.

WordPress se compose de fichiers et d’une Base de Données. Dupliquer les deux permet d’obtenir la copie la plus proche possible de l’original.  Sauf qu’il faut entre autres intervenir dans la Base de Données pour remplacer les références vers l’ancien site par des références vers le nouveau site. Rien de bien compliqué, mais cela doit être réalisé avec soin.

Modifier le préfixe des tables WordPress

Toutes les tables du noyau WordPress commencent par un préfixe identique qui est « wp_ » par défaut (exemple : « wp_users »).

Modifier le préfixe est nécessaire lorsqu’on veut installer plusieurs sites WordPress sur une même Base de Données. C’est vivement recommandé pour se protéger de tentatives de piratage qui ciblent les tables standard. C’est utile, par exemple si on a créé un site local qui est une copie d’un site de production.

L’extension « Press This » de WordPress

Vous consultez un site internet, et vous aimeriez pouvoir facilement recopier tout ou partie de son contenu dans un nouvel article publié sur votre site WordPress. C’est exactement ce que permet l’extension « Press This ».

Jusqu’à la version 4.8, l’outil était intégré au noyau de WordPress. Depuis la version 4.9, il faut installer l’extension « Press This ».

Toujours créer un hôte virtuel (Virtual Host) avec WampServer

Après avoir installé WordPress sur WampServer, il est possible d’accéder au site en utilisant une adresse web du type « http://localhost/monwordpresslocal ». Cette façon de procéder fonctionne jusqu’à un certain point, mais crée des problèmes car l’adresse web est alors une sorte de mélange entre une url véritable et un adressage par répertoire sur le serveur.

La solution consiste à créer un hôte virtuel (Virtual Host) qui effectuera correctement le lien entre l’URL  et l’installation de WordPress.